Dans le service de dépannage alimentaire, nous visons la responsabilisation et l’autonomie des bénéficiaires. Le respect de la clientèle et le non jugement de la personne sont deux valeurs qui priment.

Notre philosophie d’action est de prendre le temps de rencontrer chacun des bénéficiaires et ce, à chacune des demandes. Par la suite, l’Intervenante communautaire fait l’analyse de leur situation globale et de leur portrait financier. Ensuite, on regarde avec eux qu’elles sont les options pour améliorer leur qualité de vie. Cela peut se faire avec une aide pour le budget, référer vers d’autres ressources complémentaires. Nous savons que la faim ne vient pas seule, il y a donc souvent d’autres difficultés vécues par la personne. Les bénévoles et l’Intervenante communautaire sont donc à l’écoute des besoins des bénéficiaires, et l’Intervenante réfère la clientèle vers les organismes appropriés à leur besoin.

Nous avons comme objectif de favoriser la prise en charge. Nous visons à favoriser la reprise du pouvoir sur leur vie en ayant de la nourriture pour répondre à un besoin de base et ensuite nous faisons un suivi pour s’assurer que les bénéficiaires reçoivent toute l’aide et le support pour les aider à améliorer leur condition.

Tous les bénéficiaires peuvent venir une fois par semaine chercher des pains/pâtisseries/sandwichs en complément au dépannage alimentaire. Pour s’assurer du meilleur service possible, le CABIR a plusieurs partenaires dont les IGA Laplante du secteur Iberville, le Dépanneur Bon-Soir ainsi que Moisson Rive-Sud. Ce dernier donne généreusement des denrées alimentaires qui aident à notre Popote roulante ainsi qu’aux dépannages alimentaires.